• ROCKS 4:56
    premier génèrique (episode 1 a25)
    interprète:hound dog

         japonais
    ROCKS 
    Come on!

    Owareru you ni isoide iru
    Kawaita mune ga karitateru no sa
    Hito ki wa tsuyoku kagayaku hoshi wa
    Ima mo tooku ni aru

    Ushinatte yuku motome nagara
    Ubawarete yuku atae nagara
    Dare no tame de naku dare no mono de naku
    Ore-tachi no ima ga

    Omoi kasane yume wo kasane hibi wo kasane
    Ase ni mamire namida korae chi wo tagirase
    Tatakau koto mo aishiau koto mo
    Haruka hikari no On the way

    Urakitte kita shinji nagara
    Kitsukete kita inori nagara
    Dare no koto de naku dare no sei de naku
    Ore-tachi no ima wo

    Itami hodoki kokoro hodoki kage wo hodoki
    Iki wo tsunete hashirinukero yami wo saite
    Kanashimu koto mo yume wo miru koto mo
    Owari wa shinai On the way

    Omoi kasane yume wo kasane hibi wo kasane
    Ase ni mamire namida korae chi wo tagirase

    I wanna ROCKS mune ni ROCKS
    I wanna ROCKS mune ni ROCKS
    I wanna ROCKS...     ROCKS

    Come on!

    Owareru you ni isoide iru
    Kawaita mune ga karitateru no sa
    Hito ki wa tsuyoku kagayaku hoshi wa
    Ima mo tooku ni aru

    Ushinatte yuku motome nagara
    Ubawarete yuku atae nagara
    Dare no tame de naku dare no mono de naku
    Ore-tachi no ima ga

    Omoi kasane yume wo kasane hibi wo kasane
    Ase ni mamire namida korae chi wo tagirase
    Tatakau koto mo aishiau koto mo
    Haruka hikari no On the way

    Urakitte kita shinji nagara
    Kitsukete kita inori nagara
    Dare no koto de naku dare no sei de naku
    Ore-tachi no ima wo

    Itami hodoki kokoro hodoki kage wo hodoki
    Iki wo tsunete hashirinukero yami wo saite
    Kanashimu koto mo yume wo miru koto mo
    Owari wa shinai On the way

    Omoi kasane yume wo kasane hibi wo kasane
    Ase ni mamire namida korae chi wo tagirase

    I wanna ROCKS mune ni ROCKS
    I wanna ROCKS mune ni ROCKS
    I wanna ROCKS...
    français
    ROCKS

    Come on!

    J'accélère comme si j'étais poursuivi,
    Je m'encourage sur mon coeur sec.
    Les étoiles brillant d'un éclat remarquablement puissant
    Sont, maintenant encore, tellement loin.

    Je cherche, lorsque je me suis perdu.
    Je donne, comme si on m'avait pris des choses.
    Notre futur n'est pour personne.
    Il n'appartient à personne.

    Les souvenirs s'entassent, les rêves s'entassent, les jours s'entassent,
    Couvert de sueur, retenant mes larmes, mon sang s'agite.
    Battons-nous, et aimons-nous les uns les autres,
    Sur le chemin qui mène à une lumière lointaine.

    Je crois, lorsque je trahis.
    Je prie, lorsque je me blesse.
    Notre futur n'appartient à personne.
    C'est la faute de personne.

    Fais partir la douleur, fais partir le coeur, fais partir les ombres,
    Respire bien, continue à courir, traverse les ténèbres.
    En pleurant et en rêvant,
    Il n'y a pas de fin sur ce chemin.

    Les souvenirs s'entassent, les rêves s'entassent, les jours s'entassent,
    Couvert de sueur, retenant mes larmes, mon sang s'agite.

    Je veux cartonner, cartonner dans mon coeur...
    Je veux cartonner, cartonner dans mon coeur...
    Je veux cartonner...


    3 commentaires
  • Wind - 3:40

    Description: Premier générique de fin (Episodes 1 à 25).

    Interprète:   
    Akeboshi
    Auteur: Akeboshi
    Compositeur: Akeboshi
    Arrangement: ?




             Wind en japonais

    Cultivate your hunger before you idealize.
    Motivate your anger to make them all realize.
    Climbing the mountain, never coming down.
    Break into the contents, never falling down.

    My knee is still shaking, like I was twelve,
    Sneaking out of the classroom, by the back door.
    A man railed at me twice though, but I didn't care.
    Waiting is wasting for people like me.

    Don't try to live so wise.
    Don't cry 'cause you're so right.
    Don't dry with fakes or fears,
    'Cause you will hate yourself in the end.

    Don't try to live so wise.
    Don't cry 'cause you're so right.
    Don't dry with fakes or fears,
    'Cause you will hate yourself in the end.

    You say, "Dreams are dreams.
    I ain't gonna play the fool anymore."
    You say, "'Cause I still got my soul."

    Take your time, baby, your blood needs slowing down.
    Breach your soul to reach yourself before you gloom.
    Reflection of fear makes shadows of nothing, shadows of nothing.

    You still are blind, if you see a winding road,
    'Cause there's always a straight way to the point you see.

    Don't try to live so wise.
    Don't cry 'cause you're so right.
    Don't dry with fakes or fears,
    'Cause you will hate yourself in the end.

    Don't try to live so wise.
    Don't cry 'cause you're so right.
    Don't dry with fakes or fears,
    'Cause you will hate yourself in the end
    You will hate yourself in the end...
    You will hate yourself in the end...
    You will hate yourself in the end...
    You will hate yourself in the end...

    Wind en français

    Cultive ta faim avant d'idéaliser.
    Motive ta colère pour leur faire tous comprendre.
    Grimpant la montagne, sans jamais en redescendre,
    Enfonce-toi dans le contenu, sans jamais tomber.

    Mon genou tremble encore, comme lorsque j'avais douze ans.
    Me faufilant hors de la classe par la porte de derrière,
    Un homme me cria dessus deux fois, mais je ne m'en souciais pas,
    Attendre, c'est perdre du temps, pour des gens comme moi.

    N'essaie pas de vivre si sagement,
    Ne pleure pas, car tu as raison,
    Ne sèche pas tes larmes avec des mensonges ou des pleurs,
    Car tu finiras par te haïr.

    N'essaie pas de vivre si sagement,
    Ne pleure pas, car tu as raison,
    Ne sèche pas tes larmes avec des mensonges ou des pleurs,
    Car tu finiras par te haïr.

    Tu as dit: "les rêves ne sont que des rêves,
    Je ne jouerai plus à l'imbécile".
    Tu as dit: "Car j'ai pas encore perdu mon âme".

    Prends ton temps, bébé, ton sang a besoin de ralentir.
    Brise ton âme pour te retrouver avant que tu ne t'assombrisses.
    La peur qui réfléchit crée des ombres de rien, des ombres de rien...

    Tu es encore aveugle, si tu vois une route courbée,
    Car il y a toujours un droit chemin vers le point que tu vois.

    N'essaie pas de vivre si sagement,
    Ne pleure pas, car tu as raison,
    Ne sèche pas tes larmes avec des mensonges ou des pleurs,
    Car tu finiras par te haïr.

    N'essaie pas de vivre si sagement,
    Ne pleure pas, car tu as raison,
    Ne sèche pas tes larmes avec des mensonges ou des pleurs,
    Car tu finiras par te haïr...
    Tu finiras par te haïr...
    Tu finiras par te haïr...
    Tu finiras par te haïr...
    Tu finiras par te haïr...



    2 commentaires
  • Harmonia - 4:14
    Description: Deuxième générique de fin (Episodes 26 à 51).

    Interprète:
    RYTHEM
    Auteur: RYTHEM
    Compositeur: RYTHEM
    Arrangement: CHOKKAKU
    en japonais
    HARUMONIA


    Nee kikoemasu ka?

    Sora wa hateshinaku aoku sunde ite
    Umi wa kagiri naku koudai de ite
    Kimi wa itsu made mo egao de ite janai to nai chau kara

    Mawari wo mimawasa nakute mo mou iin da yo
    Kono te no naka ni wa minna ga iru kara

    Nakitaku natte nigetaku natte
    Shiawase wo wasurete shimattara mina utae
    Hikari ga umare yami ga umareta futatsu wa hitotsu
    HARUMONIA kanjite TEREPASHII

    Nee kikoemasu ka?

    Kumo wa shiroku ukabitasogarete ite
    Ame wa kuroku ima mo naite iru wake janai
    Kimi mo miagereba kizuku hitotsu no chokusen
    Itsu shika kokoro HARERUYA

    Kawaranai uta wo sagashite iru aa MISOSAZAI
    Mienai ito de musubareteru mieru desho?

    Samishiku natte kodoku no fuchi ni
    Umoreteru nara ima me wo tojite mina utae
    Hanarete tatte minna onaji basho
    Yadori ki no moto
    HARUMONIA kanjite TEREPASHII

    Nee kikoemasu ka?

    Yumemiru hito e negai wo komete
    Shiawase wo todoke ni doko made mo mina utae

    Shiawase wo wasurete shimattara mina utae
    Hikari ga umare yami ga umareta futatsu wa hitotsu
    HARUMONIA saigo no TEREPASHII

    Nee kikoemasu ka?

    en français
    Harmonie

    M'entends-tu?

    Le ciel est infini et bleu,
    La mer est infiniment grande,
    Toi, reste souriant s'il te plait, sinon je pleurerai.

    Tu n'as pas encore besoin de regarder autour de toi,
    Parce que tout le monde se trouve dans ces mains.

    Envie de pleurer, envie de partir,
    Si tu oublies le bonheur alors chante.
    La lumière est née et les ténèbres sont nées, les deux vont ensemble,
    Se sentant en harmonie, télépathie...

    M'entends-tu?

    Le nuage est blanc et dérive sans destination,
    La pluie n'est plus noire, et ne pleure plus.
    Quand tu regardes en l'air, tu remarqueras cette simple ligne.
    Un jour, le coeur crie alléluia...

    Le roitelet qui cherche une chanson qui ne change pas,
    Ne vois-tu pas qu'on est tous connectés par un fil invisible?

    Se sentant seule, sur le point d'être seule,
    Si tu es enterrée, ferme tes yeux et chante.
    Même si nous sommes séparées, sur cette même terre,
    Sous ce gui,
    Se sentant en harmonie, télépathie...

    M'entends-tu?

    Pour ce rêveur, avec amour,
    Je partagerai le bonheur partout, alors chante!

    Si tu oublies le bonheur alors chante.
    La lumière est née et les ténèbres sont nées, les deux vont ensemble,
    L'harmonie finale, télépathie...

    M'entends-tu?



    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique